Articles, Nouvelles, vedettes

UX : 3 raisons d’engager à contrat plutôt que d’embaucher à temps plein

Depuis quelque temps, un grand nombre d’entreprises cherchent à embaucher à temps plein un spécialiste de l’expérience utilisateur (ou UX – User eXperience). Malheureusement pour ces entreprises, les bons spécialistes sur le marché sont peu nombreux.

L’embauche d’une ressource ponctuelle en UX est la meilleure approche, et ce pour 3 raisons.

Un besoin ponctuel

L’expérience utilisateur devrait évidemment être une préoccupation constante pour toute entreprise, mais l’effort nécessaire restera toujours plus intense au début d’un projet.

Personnellement, je travaille typiquement sur deux mandats de conception en parallèle, en plus de faire de l’accompagnement de 5 projets en cours de production. Pourquoi? Aussi surprenant que cela puisse paraître, le client (décideurs, équipe interne), de même que l’équipe de développement ne sont généralement pas assez rapides pour m’occuper à plein temps.

C’est un peu la même chose qui se passe du côté des firmes de développement web : un ami me confiait qu’une équipe de développement agile (environ 4 développeurs) va tout simplement trop vite pour que le client puisse suivre la cadence avec une équipe à plein temps sur son projet (décisions à prendre, contenus à fournir, etc.). C’est pourquoi ils travaillent toujours avec des équipes à mi-temps.

Sauf pour les entreprises qui disposant d’au moins 10 développeurs, l’embauche d’un spécialiste UX à temps plein n’a pas vraiment de sens. En effet, un spécialiste d’expérience va se tourner les pouces après quelques mois car l’équipe de développement n’aura tout simplement pas la capacité de production nécessaire pour correspondre à la vitesse de conception.

Rien de plus différent que deux spécialistes UX

differentÀ la base, les spécialistes UX ont généralement des antécédents très diversifiés : ex-développeur (c’est mon cas), ex-designer graphique, détenteur d’une maîtrise axé sur l’ergonomie, etc. C’est en partie ce qui explique qu’il y a deux grandes familles de spécialiste UX, comme je l’expliquais récemment.

L’expérience varie beaucoup aussi : de 1 an à 15 ans d’expérience.

L’embauche d’un spécialiste de façon ponctuelle permet de choisir le bon type de spécialiste, en fonction de l’avancement du projet, et d’avoir le niveau d’expérience le plus adapté. Par exemple, au début de la phase de conception (après la phase de recherche), vous voudrez avoir l’aide d’un spécialiste avec beaucoup d’expérience de conception, pour définir les grandes lignes du produit ou du service que vous souhaitez développer. De cette façon, vous vous assurez de partir dans la bonne direction et d’éviter de coûteux détours.

Si le projet est de longue haleine, ce spécialiste sénior pourrait ensuite travailler avec un spécialiste moins expérimenté pour progressivement lui passer le flambeau.

L’expérience vaut de l’or

15356846788_ae7c020364_b

Si j’avais un travail de branding à faire, je préférerais travailler une journée avec l’un des meilleurs designers graphiques que 10 jours avec un designer moyennement talentueux. Car ce dernier n’arrivera probablement jamais à un résultat du même calibre, peu importe le nombre d’heures qu’il investira. C’est un peu la même chose avec un spécialiste UX, quoi que peut-être de façon un peu moins extrême.

Par exemple, un spécialiste UX qui a travaillé des centaines d’heures avec des développeurs web (ou encore qui a déjà été développeur lui-même), aboutira généralement à des solutions plus élégantes et plus simples. Conséquence : moins de détours, une implémentation plus rapide et des coûts de développement moindre. Bref, l’expérience se paie toute seule.

Bien sûr, si vous avez la chance d’engager cette ressource d’expérience à temps plein, tant mieux. Mais dans les faits, c’est relativement peu probable. C’est pourquoi il est préférable d’aller chercher cet(te) expert(e) là où elle est : à contrat ou à la pige.

Conclusion

En gros, on peut résumer ainsi les raisons de considérer une ressource ponctuelle en UX :

Moins coûteux

Malgré les tarifs en apparence plus élevés d’un pigiste ou d’une firme spécialisée, il faut tenir compte des faits suivants :

  • Vous ne payez pas ses vacances, ses assurances, ses heures de veilles, ses logiciels, etc.
  • Vous ne payez que pour les heures où vous avez vraiment besoin de lui, typiquement 20 heures par semaines pour les premières semaines et ensuite 1 à 3 heures par semaines pour l’accompagnement.
  • Un spécialiste avec une bonne expérience du type de projet que vous souhaitez réaliser aura besoin de moins d’heures pour arriver à la solution simple et élégante.

Moins de détours et moins de mots de tête

En embauchant exactement le bon spécialiste, par exemple, en optimisation de commerce électronique ou en conception d’application, vous pourriez éviter des erreurs et des détours qui pourraient coûter très cher.

Un long détour peut aussi avoir un coût d’opportunité, en retardant le lancement d’un produit / service performant.

Bref, la pertinence d’embaucher un spécialiste de façon ponctuelle est presque une évidence. Un no-brainer comme on dit en anglais.